Biographie

Demons & Wizards : Peut-être est-ce un symbole pour les deux personnages, si différents, qui se cachent derrière ce nom ? Mais dans ce cas, qui est le démon, qui est le sorcier, ou plus exactement, le magicien ? Pour l'un des deux protagonistes, la réponse est immédiate : "Je m'identifie plus avec le magicien", explique Hansi Kürsch, le chanteur et bassiste du groupe allemand Blind Guardian, et maintenant le chanteur de Demons & Wizards. Son explication implique clairement que Jon Schaffer soit le démon. Et Schaffer n'est pas un inconnu dans la scène métal. Il a sorti ces quinze dernières années de nombreux albums ayant rencontrés le succès avec le groupe américain Iced Earth, Schaffer en étant le compositeur et guitariste. Schaffer s'identifie-t-il avec un démon ? Ses compétences musicales avec Demons & Wizards tendent certainement vers la magie.

Les premières idées pour ce projet furent lancées durant l'automne 1997. Kürsch and Schaffer, qui sont des amis proches depuis des années grâce aux tournées conjointes de leurs groupes respectifs, écrivirent une chanson ensemble (qui réapparut sur le premier album sous le titre My Last Sunrise), puis essayèrent de trouver du temps pour que les deux musiciens puissent réaliser leur projet. Cela fut fait durant l'automne 1998, après que Blind Guardian eu finit l'album Nightfall in Middle-Earth, et que Schaffer put présenter à son ami les premiers fragments de chansons. "Il y avait beaucoup de riffs de guitares, et une bonne batterie électronique", raconte Kürsch, "il y avait aussi des solos de guitares. C'était la base, je travaillais ensuite sur les arrangements vocaux dans le local de répétition de Blind Guardian."

En Juin 1999, il vola en direction des USA pour les préparatifs de la production. Le producteur Jim Morris et Schaffer l'attendait déjà. Morris possède les fameux Morrisound Studio, en Californie. "Jim fut impliqué dans la production dès le début mais ne changea que peu de choses dans les arrangements. Il fit ce que tout bon producteur de métal devrait faire, il arrangea la crème au dessus du gâteau. Il ajouta quelques harmonies manquantes, ou des voix secondaires, joua quelques solos de guitares et fit quelques corrections mineures dans la programmation de la batterie." Quand tous les arrangements furent complets, le batteur Mark Prater (de Iced Earth) rejoint l'équipe dans le studio et enregistrera les chansons après avoir entendu les démos.
Le résultat fut sensationnel et aussi exquis que la réputation des fondateurs du projet. La voix distinctive d'Hansi nous rappelle les hymnes de Blind Guardian, et cela va sans dire que les riffs puissants et acérés de Jon possèdent une touche Iced Earth. Mais le travail accompli par ces deux fortes personnalités créa un nouveau son. Ce n'est pas un nouveau style (est-ce possible de nos jours ?) mais vraiment un nouveau son. "Les chansons sont plus simples et directes que celles de Blind Guardian", raconte Hansi en nous décrivant l'album. "Vous pouvez entendre chaque instrument individuellement. L'album est plus métallique, tout en étant plus vaste. Il y a 12 chansons sur cet album, cinq ou six sont courtes et limitées aux parties de base : verset - pont - refrain. Les autres chansons sont longues de cinq a six minutes et plus complexes, ou plutôt plus épiques. Mais pas autant cependant que ce que nous avons fait sur Nightfall In Middle-Earth."

L'album contient de purs moments de métal : Rites of Passage, Poor Man's Crusade ou encore Blood on My Hands. Son point culminant est la trilogie conceptuel avec les chansons Teat Down the Wall, Gallows Pole et My Last Sunrise, situées en fin d'album. "Les trois chansons raconte l'histoire triste d'un personnage nommé Azrael, un gnome. Azrael est le créateur de l'univers. Il devient ennuyé avec sa création et décide de détruire ce qu'il a fait. Lui et un de ses compagnons commence un voyage au travers de l'univers. Azrael détruit sa création pièces par pièces, lui inclut et laisse finalement son compagnon retourner seul pour créer un nouvel univers."

Un petite tournée d'une dizaine de dates européenne en 2000 aura suivi cet album et c'est le blanc total jusqu'en 2005 où les deux compères se retrouve une nouvelle fois en studios pour nous sortir "Touched By The Crimson King", le second album de ce projet. Celui-ci, inspiré du roman "La Tour Sombre" de Stephen King (auteur énormément apprécié par Hansi), se veut à la fois plus sombre et plus heavy que son prédécesseur.
Aucune tournée ne se profila malheureusement à l'horizon car les deux amis sont très occupés de leur cotés par leur groupes respectifs.

Dans des interviews assez récentes, Jon a confié qu'il aimerait bien faire en 2008 (après les tournées de Blind Guardian et Iced Earth) une vraie tournée aux USA pour enregistrer un album live. Il a aussi dit que le prochain album de Demons & Wizards ne sortirai pas avant 2009.